Archive for novembre, 2012

Otavalo – Volcan Fuya Fuya & Cotacachi [Equateur part. 8/8]

Posted in Equateur | 1 Comment »

! Voici enfin la dernière étape de notre aventure équatorienne !

Tout d’abord, voici notre itinéraire durant ce mois passé aux Galapagos et en Equateur. Après cette dernière étape dans le nord du pays nous avons pris un premier bus d’Otavalo à Ibara, un second bus d’Ibara à la ville frontière Tulcan, passé la frontière en y rencontrant un couple Liechtensteinois (première fois de notre vie qu’on en voyait ahaha). Puis après près de 3 heures d’attente à Tulcan, nous traversons un petit pont qui nous mène à Ipiales du côté de la Colombie ! Un petit tampon dans le passeport, et on embarque dans un taxi pour retirer des pesos colombiens et aller au bus stand du village. Depuis le terminus, nous trouvons un bus IPIALES – BOGOTA qui part d’ici 1 heure ! Après avoir acheté quelques provisions nous voilà prêts pour 25 heures de trajet jusqu’à la capitale.

🙂

Notre itinéraire en Equateur

Notre itinéraire aux Galapagos

***

Depuis Quito nous avons donc pris un bus direction Otavalo dans le nord de la Sierra. Arrivés sur place, nous tombons sur une superbe petite maison d’hôtes (hôtel) familiale du nom de  » El Geranio « ! 6$ par personne et par nuit pour une chambre privée avec WC et douche, la grande classe pour les prix de l’Equateur. Seul bémol, les odeurs de la cuisine commune se trouvant au dessous, embaumaient nos soirées à coup d’ail et d’oignons… Nous déposons donc nos sacs pour une semaine dans ce joli village, connu pour avoir l’un des plus beau marché d’Amérique du sud. La ville en elle- même est sympa et nous en gardons un très bon souvenir. Otavalo est aussi connue pour ces multiples volcans qui l’entourent… Nous n’avons pas pu résister et avons trouvé une agence locale qui proposait d’en escalader quelques uns.

🙂

Notre premier choix a tout d’abord été de louer des vélos pour découvrir les horizons par nos propres moyens. Malheureusement, après quelques kilomètres de chemins défoncés, les 2 chambres à air de Natha explosent et nous voilà bons pour pousser sur des kils. ! Heureusement, nous avons pu trouver au dernier moment un chauffeur de bus assez aimable pour s’arrêter et nous prendre nous et nos vélos.

***

Otavalo town

Balade à pied dans les environs d’Otavalo

Otavalo waterfall  » Cascada de Peguche « 

Balade à vélo dans les alentours d’Otavalo

Volcano near Otavalo

***

– FUYA FUYA –

Après nos aventures à vélo, les choses sérieuses ont pu commencer… Nous nous renseignons sur les possibilités d’escalade de volcans dans les environs, et je demande alors à grimper sur un volcan avec de la neige au sommet… Le patron de l’agence nous propose donc de faire le lendemain le Fuya Fuya, qui culmine à 4200m comme premier entraînement. Puis, le surlendemain, de nous attaquer au volcan Cotacachi (à ne pas confondre avec Cotopaxi autre volcan d’Equateur)… Ce détail, nous y reviendrons un peu plus tard. Passons donc au récit de l’escalade du Fuya Fuya :

Après environ 1 heure de 4×4, nous arrivons au pied d’un lac sublime et nous apercevons ce premier sommet que l’on va gravir (1ère photo). L’escalade jusqu’au sommet se fait sans aucun problème… 4200 mètres les doigts dans le nez.

😉

La vue du début à la fin du trekking est superbe ! La dernière partie est bien pentue mais tout de même facile. Nous prenons plein de photos au sommet, et observons au loin l’énorme défi du lendemain… le Cotacachi… 

🙂

Trekking to the top of Fuya Fuya

On the top of Fuya Fuya

Natus view from the top

Grass on the way

🙁 Time to go down 🙁

Walk to a secret watefall

The secret waterfall 🙂

***

– COTACACHI –

Dernière partie de nos aventures dans la région d’Otavalo, et j’ajouterai même que ça a failli être nos dernières aventures tout court…

Je m’explique : Vous vous souvenez que plus haut dans le blog, j’avais prévenu le patron de l’agence que je souhaitais faire un trekking, où nous pourrions voir de la neige au sommet… Regrettable erreur ! L’ascension du Cotacachi est extrêmement difficile, voire infaisable pour des personnes non expérimentées !!! 4944 mètres d’altitude, mais par dessus tout, une difficulté réservée à de vrais grimpeurs.  Nous avons escaladé ce monstre en compagnie d’un couple espagnol (ayant déjà gravi l’Everest…) et deux guides de montagne.

Le début du trek s’est très bien passé, nous sommes partis d’Otavalo vers les 3 ou 4 heures du matin pour arriver au pied du volcan avant le levé du soleil (spectacle incroyable). Au début du trek, nous avons même eu la chance d’apercevoir des lamas en liberté, génial ! Nous commençons donc à monter durant des heures et des heures, et au bout d’un moment nous arrivons dans un passage rempli de pierres, s’éboulant sous notre passage. Toutes les 5 minutes, on entend hurler l’un de nous : !!! PIEDRAS !!! (=pierres en français) et plus personne ne doit faire de mouvement ou « simplement » tenter d’éviter les pierres qui nous roulaient dessus. Natha a d’ailleurs failli mourir si elle avait eu plus de réflexe ! Elle s’est pris un énorme caillou en plein sur le côté de la tête. Heureusement qu’elle ne s’est pas retournée en réaction aux cris de l’espagnole et qu’elle portait un casque…

Pour la petite anecdote, l’un de nos guides n’avait JAMAIS escaladé ce volcan auparavant et a eu trop peur pour nous suivre ! Il est donc resté à l’abri à 45 minutes du sommet… Bref, nous avons donc continué cette ascension de plus en plus périlleuse. Natha a assuré comme une chef, et moi j’ai vraiment flippé de crever à n’importe quel moment… Moi qui pourtant, normalement, adore ce genre de défi crazy… Non merci, je passerai mon chemin la prochaine fois. Nous sommes donc arrivés à 4900 mètres et là, apercevons les 44 derniers mètres :

Un mur vertical sans corde, sans harnais et sans aucune protection… Le mari espagnol qui a déjà gravi l’Everest décide d’y aller malgré les mises en garde de notre guide. Après quelques minutes intenses de grimpe pure et dure, les voilà les 2 au sommet. Bravo à eux ! Le retour s’est fait tranquillement, malgré la difficulté multipliée par la fatigue, les éboulements de pierres et la peur de tomber à n’importe quel moment. On mange un bout, et recroisons pour la 2ème fois de la journée, de superbes lamas se baladant en totale liberté dans la montagne.

Le bout final se passe plutôt bien, malgré un mal de tête très puissant, sans doute lié au mal de l’altitude (plus de 4900 mètres tout de même). Le retour à l’hôtel a dû être l’un des moments les plus jouissifs des vacances après un tel effort ! Voilà, après ce long blabla : Place au image ! ENJOY !

🙂

Cotacachi sunrise

Trekking to the top & lama on the way !!!

 Natus climb to the top of Cotacachi volcano 4944 meters

 Cotacachi view from the top

 Last part : 50 meters vertical wall !!! Could you find our guide ?

Time to go down now & More lamas 🙂

***

 Voilà, la 8ème partie de nos aventures équatoriennes est en ligne ! On espère que vous avez aimé ces récits de voyage un peu plus détaillés que d’habitude. Nous allons continuer de poster les articles d’ici ces prochaines semaines ? mois ? pour vous faire partager notre périple en Colombie. Alors n’hésitez pas à vous inscrire à notre blog de voyage, à l’aide des news letters, par email, ou grâce au flux RSS sur la droite du blog.

***

***

Back to Quito & La Mitad Del Mundo [Equateur part. 7/8]

Posted in Equateur | 1 Comment »

Après nos périples à 4000 mètres dans les Andes (Laguna De Quilotoa & Banos) nous voici de retour à la civilisation. On redécouvre les joies de la ville en allant 3 fois au cinéma (3.5 chfr la place), en visitant la vieille ville et en allant visiter le monument emblématique de la CIUDAD DE LA MITAD DEL MUNDO.

🙂

– Old Quito –

La visite de la vieille ville est superbe avec ces grandes places et églises parsemées entre des petits immeuble de toutes les couleurs. Nous visitons la fameuse rue emblématique de Quito qui se nomme « La Ronda » puis hésitons à escalader le « pan de azucar » qui est une colline qui surplombe la ville. En arrivant devant les marches menant au sommet, un homme s’approche de nous et nous avertis que malgré la protection de la police durant la montée il y a quotidiennement des vols dans ce secteur de la ville… Nous décidons de ne pas y aller et continuons notre route vers la sublime cathédrale de la vieille ville.

Nice place in Old Quito

Old church Quito

Huge Cathedral in Quito

Huge strange « palm » tree

Old town

– La Ronda – Most famous street in old Quito –

Colorful city

***

– La Mitad del Mundo –

La mitad del mundo se trouve à une vingtaine de kilomètres au nord de Quito. Nous nous y sommes rendus en métro (45mn pour traverser la ville) puis en bus local (30mn supplémentaire), coût total du trajet 1$50 par personnes contre 35 $ de taxi… A notre arrivée nous visitons tout d’abord le monument principal situé dans une sorte de parc payant (3$ l’entrée) et nous apprenons alors que cet énorme monument construit exactement sur la ligne de l’Equateur est en fait haut de plusieurs centaines de mètres !!! Nous sommes allés ensuite au « Museo de sitio intinan » pour y faire diverses expériences sur la ligne de l’Equateur. Par exemple :

– Faire tenir un oeuf en équilibre sur un clou !

– Regarder le sens de rotation de l’eau dans un évier dans l’hémisphère nord puis dans l’hémisphère sud puis pile au milieu !

– etc…

***

Mitad del mundo main entrance

North side of the monument

Amor amor de mitad del mundo

Handstand mitad del mundo

Egg balance mitad del mundo

Real mitad del mundo with GPS

Voilà enfin ce nouvel article en ligne ! La suite de nos aventures dans le nord du pays devrait arriver très prochainement avec au programme escalade de volcans, marchés multicolores et pour finir la Colombie… SO STAY TUNED 🙂

***